10.000 abonnés pour Bosch aux Pays-Bas sur LinkedIn

LinkedIn est le réseau B2B de référence et donc un passage obligé pour toute entreprise souhaitant construire une communauté. Un des défis de cette nouvelle réalité ? Augmenter son nombre d’abonnés. Bosch, fournisseur mondial de technologie et de services, n’échappe pas à la règle.

C’est en 2017 que l’entité de Bosch aux Pays-Bas s’est lancée dans l’aventure LinkedIn – aventure que nous avons rapidement rejointe, et que nous continuons de vivre au quotidien. Aujourd’hui, nous fêtons le passage de la barre des 10.000 abonnés, un résultat excitant et certainement gratifiant, mais qui ne s’est pas construit en un jour. Comment s’y est-on pris pour faire monter le nombre d’abonnés sur la page LinkedIn de l’entreprise ? Découvrez 8 de nos astuces. C’est parti !

La barre des 10.000 abonnés est passée ! 🥳

#1 Test & Learn

Si une chose est sûre à propos de LinkedIn, c’est qu’on ne sera jamais sûr à 100% du fonctionnement de ses algorithmes. Quelques tendances se confirment et s’établissent au fil des années, mais beaucoup d’éléments nous échappent encore. Dès lors, une règle de base est à retenir : T.E.S.T.E.R. ! Tentez de nouvelles choses et analysez leurs résultats. On a généralement tendance à miser sur des publications longues… pourquoi ne pas tenter quelques textes plus courts par exemple ?

De notre côté, nous avons notamment cherché quelle langue était la plus adéquate pour nos publications. Pendant un trimestre, nous avons ciblé notre audience et nos abonnés sur LinkedIn avec des posts en anglais et d’autres en néerlandais, afin de voir si l’une ou l’autre langue entrainait davantage de réactions. Résultat ? Il n’y a pas de grande différence. Dommage pour nos efforts de traduction, mais tant mieux pour la suite ! À partir de ce moment-là, nous nous sommes concentrés sur du contenu néerlandais exclusivement.

#2 Mesurez, analysez, tirez des conclusions

Chaque trimestre, un bilan complet des pages LinkedIn de l’entreprise est établi. Combien de posts ont été publiés, les tops et les flops, l’engagement, le nombre d’abonnés et d’impressions, etc. De cette manière, on remet régulièrement notre travail en cause en tentant d’être objectifs sur ce qui fonctionne ou pas. Il n’est pas ici question de prendre des décisions radicales ni d’arrêter de publier sur des sujets en particulier, mais plutôt de concentrer davantage son énergie sur les sujets qui fonctionnent particulièrement bien.

Un check quotidien des réactions et impressions sur vos posts donne déjà une bonne première idée des préférences de votre public cible et de vos abonnés sur LinkedIn. Gardez l’onglet « Activité » de votre page à l’œil.

#3 Retroussez-vous les manches

Parce que gérer une page LinkedIn entreprise demande un réel investissement en temps et en énergie. Pas d’engagement de votre part, pas d’engagement de la part de votre audience.

Pour la page LinkedIn de Bosch aux Pays-Bas, nous nous sommes fixé un objectif de minimum trois posts par semaine, en alternant les sujets. Par souci d’efficacité (et dans la mesure du possible), nous préparons nos posts “en batch” et à l’avance, et les passons chaque semaine en revue avec nos collègues de Bosch. Pour nous aider à gérer et planifier nos différents posts, nous utilisons l’outil de gestion de réseaux sociaux AgoraPulse.

AgoraPulse nous aide à planifier les publications sur LinkedIn.

Malheureusement, il n’est pas toujours possible de tout préparer à l’avance (pensez aux faits d’actualité par exemple) et il reste primordial de pouvoir faire preuve de flexibilité.

#4 Faites vos recherches et restez à l’affut

Quels sont les événements à venir, les tendances actuelles, les nouveaux produits, les dernières innovations de Bosch ? Quelles divisions sont particulièrement actives en ce moment ? Une campagne a-t-elle été lancée récemment ? Chez Bosch, les actualités et nouveautés ne manquent pas, mais il faut pouvoir les trouver et voir comment nous pouvons en faire un post.

Commence alors le travail de recherche où nous passons au crible les divers comptes et plateformes à notre disposition pour dénicher ce qui pourrait intéresser le public cible et les abonnés de la page LinkedIn de Bosch aux Pays-Bas. Vous ne savez pas par où commencer pour chercher ? Ce blog consacré aux différents types de contenu sur LinkedIn devrait vous aider.

Pensez à créer un dossier “favoris” reprenant les sites, médias ou comptes servant de bonne source d’information ou d’inspiration dans votre secteur. Vous pourrez ainsi les consulter facilement et régulièrement, ce qui ne manquera pas de stimuler votre créativité et vous aidera dans la planification et la création de votre contenu.

Pour la page LinkedIn de Bosch aux Pays-Bas, nous nous efforçons depuis quelques mois de donner un côté local à nos publications ou de nous concentrer sur des événements ayant lieu aux Pays-Bas ou aux alentours. Cela demande certes des efforts de recherche et de réflexion plus élevés, mais les résultats nous montrent que notre audience apprécie ce choix !

Cherchez des événements, partenariats ou histoires propres aux pays de votre audience.

#5 Gardez une vue à 360 degrés de l’entreprise

Pour poster sur les réseaux sociaux, il est impératif d’avoir un but, une stratégie bien définie qui servira de fil rouge à chacune de vos publications et veillera à donner de la cohérence à votre message en tant que marque ou entreprise.

Pour Bosch, c’est la même chose. Plusieurs lignes directrices définies par l’entreprise nous aident à choisir la manière d’aborder les publications que nous écrivons. Et cela vaut pour l’audience également : nous gardons toujours en tête qui est le public cible de l’entreprise, quels sont ses intérêts et ce qui le motive. N’oubliez pas qu’on écrit toujours depuis le point de vue de son audience, et jamais depuis son propre point de vue ou celui de son entreprise.

Le public cible et les abonnés de la page LinkedIn de Bosch aux Pays-Bas sont sensibles aux thèmes du vélo et du mountainbike.

#6 Donnez un “petit coup de boost” à vos posts… et à votre page

LinkedIn est comme tout le monde, il apprécie que ses forces et capacités soient utilisées et mises en avant. Alors pensez à booster de temps en temps certaines de vos publications ou, pourquoi pas, à lancer une campagne publicitaire sur LinkedIn. En plus de booster votre audience, vous ferez plaisir à LinkedIn qui n’oubliera pas que vous êtes prêt à faire appel à ses services payants. Et qui dit LinkedIn content, dit LinkedIn plus enclin à faire apparaître votre contenu en général.

Booster votre contenu ne doit pas forcément vous coûter cher. Si vous définissez votre objectif et votre audience correctement et que votre contenu est pertinent, vous obtiendrez de beaux résultats sans devoir débourser trop d’argent.

#7 Donnez un visage humain à votre page LinkedIn

S’il y a bien une série de publications qui fonctionnent particulièrement bien sur LinkedIn, ce sont les posts mettant des personnes en avant. Parlez des employés, des équipes et des départements, des exploits du groupe ou de chacun, de ce qui fait leur différence et leur force.

Profitez de journées spéciales ou d’événements pour parler des employés et les remercier. Sans employés, une marque ou une entreprise n’existe pas, et tout le monde aime être reconnu pour son travail et ses qualités.

La Journée internationale de lutte pour les droits des femmes était une bonne occasion de mettre en avant le travail d’une employée de Bosch aux Pays-Bas.

#8 Apprivoisez LinkedIn

On l’a dit, LinkedIn a ses spécificités et développer une page entreprise se fera à coups d’erreurs et d’expérimentations. Pour notre part, nos essais et analyses nous ont permis de mettre au point une série de règles qui semblent porter leurs fruits.

Sur LinkedIn, on évite au maximum de :

  • publier du texte uniquement ;
  • repartager un post d’un autre compte ;
  • mettre des liens externes directement dans le post.

Par contre, on est attentifs à :

  • utiliser des hashtags consistants et suivis par un grand nombre de personnes ;
  • accompagner notre texte d’un visuel, d’un carrousel, d’une vidéo ou encore d’un PDF ;
  • varier les formats : un texte court, plutôt long, et pourquoi pas un sondage.

En conclusion

Nous sommes fiers des résultats obtenus, mais nous continuons notre travail pour chercher à toujours améliorer notre contenu et nos idées. N’oublions cependant pas qu’il est ici question d’une marque active dans de nombreux secteurs et que notre public cible réside aux Pays-Bas. Une page LinkedIn pour la Belgique, avec son plus petit nombre d’habitants et ses différentes langues nationales, ne sera pas confrontée aux mêmes réalités. Par définition, les secteurs niches toucheront également un public moins large.

N’oublions pas que ces quelques points ne sont pas gages absolus de réussite. Parfois il vaut mieux un public très engagé qu’un très grand nombre d’abonnés sur sa page LinkedIn. Les tendances et algorithmes de LinkedIn ne cessent d’évoluer, c’est pourquoi nous vous conseillons de toujours rester alertes et curieux de toutes nouveautés, mais surtout… de continuer à essayer ! 😉

Vous avez besoin d’un petit coup de pouce pour rester au courant des dernières actualités de LinkedIn ou pour faire grimper votre audience ? Contactez-nous, on se fera un plaisir de vous aider !